Atelier mères-filles sur le cycle et l’hygiène menstruels

  • Posted on: 24 mars 2022

A Madagascar, près de 40 % de la population est âgée de moins de 15 ans, et près de 60 % de moins de 25 ans. L’indice de fécondité (nombre moyen d’enfants par femme) est égale à 5 enfants par femme. Ainsi, Madagascar présente l’un des taux de croissance démographique les plus hauts au monde.

L’avortement provoqué (ou interruption volontaire de grossesse) est la première cause de mortalité maternelle.

A Vohitrarivo, beaucoup de jeunes filles ne finissent pas leur enseignement primaire à cause d’une grossesse non désirée.

La plupart d’entre elles n’ont jamais reçu d’éducation sexuelle ou même d’information sur la menstruation avant l’arrivée de leurs premières règles qui a souvent été vécue comme un évènement traumatisant.

De vieux chiffons ou des feuilles font office de serviettes hygiéniques.

L’injection contraceptive, à l’origine d’effets secondaires importants, est la méthode de contraception utilisée par les femmes (et parfois les jeunes filles) dans la commune rurale de Tsaratanana.

Notre premier atelier mères-filles sur le cycle et l’hygiène menstruels a été organisé en janvier 2022 à Vohitrarivo avec l’aide d’Impact Madagascar dans le cadre d’un partenariat avec le Rotary Club Paris Est.

35 mères et leurs filles âgées de 11 à 60 ans ont participé à cet atelier au cours duquel différentes thématiques ont été abordées :

  • la connaissance du corps
  • les changements physiques et psychologiques de la puberté
  • le cycle menstruel
  • la menstruation
  • l’hygiène du corps
  • l’hygiène menstruelle
  • les relations sexuelles
  • les conséquences de relations sexuelles précoces et non protégées
  • l’appréciation de son corps
  • l’estime de soi
  • la contraception
  • la grossesse
  • etc.

Des entretiens individuels ou en petits groupes ont été préalablement conduits dans le village avec les femmes pour déterminer leurs connaissances sur le sujet.

Entretiens individuels © Impact Madagascar
Entretiens individuels © Impact Madagascar

Des questions ont été posées après l’atelier aux participantes pour évaluer leurs acquis.

Le format a été plébiscité par les participantes qui ont apprécié pouvoir échanger entre elles, les plus anciennes partageant leur expérience avec les plus jeunes qui se sont senties plus en confiance pour poser des questions sur un sujet intime qui n’est pas toujours facile à aborder.

Atelier © Impact Madagascar

Toutes les participantes reconnaissent qu’il est indispensable que chaque adolescente reçoivent une éducation sexuelle.

Toutes ont acquis de nouvelles connaissances, en particulier sur le cycle menstruel, l’utilisation de serviettes hygiéniques adaptées, la grossesse, etc.

A l’issue de l’atelier, elles ont reçu des savons et des serviettes hygiéniques en coton fabriquées par les brodeuses du projet artisanal de broderie.

Cet atelier a pour but d’améliorer la vie et la santé des femmes mais aussi de prévenir les grossesses précoces. Celles-ci sont en effet à l’origine de problèmes de santé parfois graves (pouvant entrainer la mort) et de l’échec scolaire de nombreuses adolescentes.

Ainsi l’un des slogans de l’atelier est : « les femmes qui prospèrent, sont responsables de leur santé, prennent soin de leur avenir et leur enfants ».

Slogan de l’atelier © Impact Madagascar

Cet atelier, auquel est formée notre éducatrice, sera organisé pour tous nos villages partenaires.

Un atelier pères-fils devraient également être créé prochainement.

In Madagascar, almost 40% of the population is under 15 years old, and almost 60% under 25 years old. The fertility index (average number of children per woman) is equal to 5 children per woman. Thus, Madagascar has one of the highest population growth rates in the world.

Induced abortion (or voluntary termination of pregnancy) is the first cause of maternal mortality.

In Vohitrarivo, many young girls do not finish their primary education because of an unwanted pregnancy.

Most of them have never received sex education or even information about menstruation before the arrival of their first period, which was often experienced as a traumatic event.

Old rags or leaves can be used as sanitary napkins.

The contraceptive injection, which causes significant side effects, is the method of contraception used by women (and sometimes young girls) in the rural commune of Tsaratanana.

Our first mother-daughter workshop on the menstrual cycle and hygiene was organized in January 2022 in Vohitrarivo with the help of Impact Madagascar as part of a partnership with the Rotary Club Paris Est.

35 mothers and their daughters aged 11 to 60 took part in this workshop during which various themes were discussed:

  • the knowledge of the body
  • the physical and psychological changes of puberty
  • the menstrual cycle
  • the menstruation
  • the body hygiene
  • the menstrual hygiene
  • the sexual relations
  • the consequences of early and unprotected sex first sex
  • the body appreciation
  • the contraception
  • the pregnancy
  • etc.

Individual or small group interviews were previously conducted in the village with the women to determine their knowledge on the subject.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 100_1143_01-1024x768.jpg.
Individual interviews © Impact Madagascar
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 100_1178_01-1024x768.jpg.
Individual interviews © Impact Madagascar

Questions were asked after the workshop to the participants to assess their knowledge.

The workshop format has been acclaimed by the participants who appreciated being able to talk to each other, the older ones sharing their experience with the younger ones who felt more confident to ask questions on an intimate subject that is not always easy to approach.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 100_1243_01-1024x768.jpg.
The workshop © Impact Madagascar

All participants agree that it is essential that every adolescent girl receive sex education.

All of them acquired new knowledge, in particular about the menstrual cycle, the use of adapted sanitary napkins, pregnancy, etc.

At the end of the workshop, they received soap and cotton sanitary napkins made by the embroiderers of the artisanal embroidery project.

The aim of this workshop is to improve the lives and health of women, but also to prevent teenage pregnancies. These are in fact the cause of sometimes serious health problems (which can lead to death) and the school failure of many adolescent girls.

Thus one of the slogans of the workshop is: « women who thrive, are responsible for their health, take care of their future and their children »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 100_1222_01-1024x768.jpg.
Slogan of the workshop © Impact Madagascar

This workshop, to which our educator is trained, will be organized for all our partner villages.

A father-son workshop should also be created soon.

Source : Impact Madagascar


Avec le soutien de / with the support of :

Aide d’urgence après le passage du cyclone Batsirai !

X